Dernière mise à jour le 01/09/2020

Le remodelage de la silhouette, également appelé lipostructure, est une intervention de chirurgie esthétique qui consiste à prélever la graisse dans une zone où elle est excédentaire (culotte de cheval par exemple) pour la réinjecter dans une zone où le volume manque (haut de la fesse par exemple).

Hospitalisation
1 à 2 jours
Anesthésie
AG
Durée d'intervention
1h à 2h30
Convalescence
7 à 10 jours
Arrêt du sport
1 mois

Est-ce que cette intervention est prise en charge par la sécurité sociale ?

Le traitement de ces disgrâces esthétiques ne justifie pas une prise en charge par l’assurance maladie, excepté quelques rares exceptions (maladies congénitales ou acquises entraînant une asymétrie importante).

L’ensemble des frais est alors à votre charge, et aucun arrêt de travail ne peut être prescrit. Un devis vous sera remis par le chirurgien lors de votre consultation.

 

Que faut-il faire avant l’intervention ?

  • Avoir 2 consultations de chirurgie esthétique (espacées de 15 jours minimum) et une consultation d’anesthésie.
  • Acheter le vêtement compressif et les bas de contention classe 2, prescrits au cours de la dernière consultation.
  • Arrêt strict du tabac 1 à 2 mois avant l’intervention pour réduire le risque de nécrose cutanée.
  • Arrêt de la contraception orale 1 mois avant pour diminuer le risque thromboembolique.
  • Adaptation des traitements préexistants selon la prescription de l’anesthésiste.
  • Prévoyez une période d’indisponibilité de 2 à 7 j environ car aucun arrêt de travail ne pourra vous être prescrit.

Comment se déroule l’intervention ?

Vous êtes hospitalisé(e) le matin de l’intervention.

L’intervention de chirurgie esthétique est réalisée sous anesthésie générale ou, plus rarement, sous anesthésie locorégionale ou neuroleptanalgésie. Le temps d’intervention dure en général de 1h à 2h30. Votre chirurgien pratique dans un premier temps une lipoaspiration des zones en surcharge, à l’aide d’une canule spéciale de 3 mm de diamètre. La graisse ainsi prélevée est traitée par un procédé physique de centrifugation ou de filtration, avec le but de séparer les cellules souches graisseuses des autres fractions (huile et sang). Celles-ci sont transférées dans des seringues spéciales puis injectées dans les zones à traiter (pour augmentation des fesses par exemple). Les cicatrices ont en général quelques millimètres.

Quelles sont les suites postopératoires ?

  • La durée d’hospitalisation est de 1 jour, ou plus rarement de 2 jours
  • Les soins locaux sont simples – petits pansements tous les 2 jours pendant 2 semaines.
  • Les douleurs postopératoires sont bien soulagées par le traitement antalgique habituel.
  • Vous pouvez constater la présence d’un œdème (gonflement) des régions traités, d’importance variable, et qui peut persister environ 3 mois et/ou des ecchymoses (« bleus ») pour 2 à 3 semaines.
  • Le vêtement compressif doit être gardé jour et nuit pendant 1 mois puis que la journée pendant encore 1 mois.
  • Les bas de contention doivent être gardés jusqu’à la reprise d’une déambulation normale (minimum 7 jours)
  • Le traitement anticoagulant (injection HBPM) 1 fois par jour pendant 2 semaines
  • L’alimentation : normale
  • Les bains et la natation sont interdites pendant 6 semaines après l’intervention ; uniquement les douches sont autorisées (tous les 2 jours avant le changement du pansement)
  • Arrêt tabac : 2 mois après l’intervention
  • La convalescence : autour de 7 à 10 jours
  • L’arrêt du sport : 1 à 2 mois
  • Il est recommandé de ne pas prendre l’avion pendant les 6 semaines qui suivent l’intervention et de ne pas prendre de vol long-courrier pendant 12 semaines.
  • Plusieurs consultations de contrôle sont nécessaires : environ à 15j, 3 mois et 1 an
  • 6 à 12 mois sont nécessaires avant pouvoir juger le résultat définitif de l’intervention.
  • Le maintien d’un poids stable est essentiel pour la pérennité du résultat esthétique

Quels sont les risques ?

Tout acte médical, investigation, exploration, intervention sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et à la réglementation en vigueur, expose à un risque de complication.

Comme toute intervention chirurgicale, la lipostructure comporte des risques :

  • liés à l’anesthésie, qui vous seront expliqués par le médecin anesthésiste lors de votre consultation
  • liés à la chirurgie elle-même, parmi lesquels il faut insister sur les suivants : hématome, épanchement lymphatique, nécrose cutanée (favorisée nettement par le tabagisme ainsi que par l’obésité), désunions cutanées, infection, les cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes, les accidents thromboemboliques (phlébite, embolie pulmonaire – à savoir un caillot de sang qui se forme dans une des veines au niveau des jambes et qui peut se détacher pour aller dans les poumons – ce risque est prévenu par la mise en place des bas de contention et par le traitement anticoagulant).
  • risques spécifiques à cette technique comme les corrections insuffisantes ou excessives. Il faut savoir que seulement une partie de la graisse injectée survit (en général de 50 à 70 %). Des retouches sont alors nécessaires. Il est très important que la(le) patient(e) ait un poids stable car la greffe de tissu graisseux peut évoluer en fonction du poids (perte de volume si la(le) patient(e) maigrit, augmentation du volume si la(le) patient(e) augmente son poids).

Il ne faut pas surévaluer les risques mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas.

Tarifs

Lipostructure fesses
acte chirurgical+anesthésie+hospitalisation+suivi
3500 à 4500€
Les tarifs affichés ne sont pas contractuels : ils peuvent varier du fait de la complexité et de la spécificité de chaque patient(e) (prix en euros)